Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La triste fin du petit enfant huître et autres histoires - Tim Burton - Challenge

Bonjour à tous

 

huitre.jpg

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous parlez de ce merveilleux petit livre relié et illustré en couleur par notre cher Tim Burton. Vous trouverez deux versions, une broché (ou les illustrations sont également en couleur) et en relié, il me semble qu'il n'y a que 3 euros de différence entre chaque.

Il y a en tout 23 petites histoires, la plus longue étant évidemment la triste fin du petit enfant huître. Il se lit vraiment rapidement, certaines histoires font sourire car derrière ce côté un peu sombre et étrange, il y a néanmoins une forme de poésie. Par exemple, la toute première histoire, que j'ai beaucoup appréciée et qui m'a fait rire:

Brindille et Allumette amoureux

Brindille aimait bien Allumette,

Il l'aimait vraiment beaucoup,

Il adorait sa jolie silhouette,

et il la sentait chaude comme tout.

584727833_small.jpg

Mais le feu de la passion peut-il être,

entre une brindille et une allumette? Eh bien

oui, à la lettre:

il flamba comme rien.

match_boy_2.jpg

 

Globalement, j'ai beaucoup aimé ce livre (mis à part quelques histoires un peu trop sombres pour moi) et je vous recommande ce beau livre à 100 %. Si je dois vous citer d'autres petites histoires que j'ai aimées, je pourrais dire : "la fille qui fixait, fixait, fixait",

ijpoo.jpg

 "la sortie du petit-enfant huître", "la reine pelote-à-épingles", "Justine", "tête de melon" (je pourrais, je pense presque citer les 23 histoires finalement). Si j'ai un conseil tout de même à vous donner, c'est d'essayer de lire ces petites histoires en anglais, car parfois, la traduction française me gênait et peu altérer la poésie du texte, et je trouve cela dommage.

 

tim-burton-castlerock1.jpg

Commentaires

  • Pour ma part je n'ai pas aimé du tout ce livre, je n'ai pas été touchée, sauf peut-être par les illustrations. Mais je suis restée insensible aux textes malheureusement !

Les commentaires sont fermés.