Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Magic in the Moonlight - Woody Allen -

    Bonjour à tous

    595346.jpg

     

    Nous clôturons cette semaine avec un film de Woody Allen, Magic in the Moonlight, au casting Colin Firth et Emma Stone.

    tumblr_n5y6cr0Ne31qj4zo3o4_250.gif

    Avez-vous remarqué le thème qui s’est imposé de lui-même sur le blog cette semaine ? Les années 20 ! Ce n’est pas pour me déplaire, mais ce n’était  pas fait exprès.

     

    tumblr_nhyo7sC2s01rob81ao1_250.gif

     

    Bien passons au film, c’est loin d’être mon préféré, pour un Woody Allen, il est un peu décevant. Mais, quand on met de côté cette information-là, on passe un bon moment.

     

    tumblr_n5y6cr0Ne31qj4zo3o9_250.gif

     

    Stanley Crawford, prestidigitateur célèbre plus connu sous le nom de Wei Ling Soo va devoir démasquer Sophie Baker, médium et prouver à tous l’imposture de la jeune femme.

     

    tumblr_nhyo7sC2s01rob81ao2_250.gif

     

    Stanley Crawford est l'homme le plus rationnel et non-croyant (magie, mythe, religion, croyance urbaine, etc...) au monde. D'une arrogance folle, il pense qu'en moins de deux, il va pouvoir montrer à la famille Catledge à quel point il se trompe sur cette prétendue médium et à quel point ils se sont fait avoir.

     

    tumblr_nhyo7sC2s01rob81ao5_r1_250.gif

     

    Sauf que voilà, Stanley tombe dans le panneau et remet tout ce qu'il connaît en doute. Et va alors se dérouler divers évènements, certains plus drôles que d'autre.

    Tout le long, je me disais « Non, ce n'est pas possible, montre nous la supercherie ».

     

    tumblr_nhyo7sC2s01rob81ao6_r1_250.gif

     

    Aurais-je autant apprécié ce film si le rôle de Stanley Crawford n'était pas tenu par Colin Firth ? J'en doute fort (Bien que ce dernier ait pris un sacré coup de vieux... Sacrilège !)

    C'était un film sympathique, mais je pensais plus l'aimer.

     

     

    original.gif

     

  • Le journal de Frankie Pratt - Caroline Preston

    Bonjour à tous

     

    Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de ce merveilleux roman graphique le journal de Frankie Pratt.

    51iJM89inuL.jpg

     

    • Broché: 236 pages
    • Editeur : NIL
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2841115941
    • Prix: 22 EUR

    Vassar College, Yale, les débuts du New Yorker, Fitzgerald, Ezra Pound, Paris, New York, Greenwich Village, James Joyces, Shakespeare & company, Le select, Hemingway, café du Dôme, Lindbergh, New Hampshire, Collier’s weekly, … Ça fait envie, n’est-ce-pas ?

    Roman initiatique d’une jeune femme qui souhaite devenir écrivain, nous suivrons ces aventures durant 8 ans. Huit années où elle mettra sur papier sa vie (ces mots, mais aussi des photographies, des objets, des mèches de cheveux, des échantillons de tissus, des lettres, etc… un scrapbook en bon et due forme) ces études, ces mauvais choix, ces rencontres, ces amitiés, ces amours, ces différents emplois, et sa quête pour devenir un écrivain et une femme accomplie.

    Frances Pratt, dit Frankie vient d’avoir son bac, à 18 ans. Elle veut être écrivain et sortir de sa campagne, aller à l’université. N’ayant pas les moyens d’aller à Vassar, elle va passer son diplôme d’infirmière pour s’occuper d’une vieille dame pas très loin de chez elle. Le fils de cette vieille femme (un avocat revenant de la guerre) va se rapprocher de Frankie, ils vont même devenir très proches. Voyant cela d’un très mauvais œil, la mère de Frankie va se débrouiller pour l’envoyer très rapidement à Vassar afin qu’elle ne compromette pas son avenir.

    C’est en jeune boursière qu’elle va expérimenter cette nouvelle vie d’étudiante auprès de toutes les filles riches, elle va être très amie avec sa compagne de chambre, qui la prendra sous son aile pour la dévergonder un peu. Avec des débuts quelque peu laborieux, Frankie va néanmoins se reprendre en main, et son talent pour l’écriture se fera rapidement remarquer, quitte à se faire quelques ennemis au passage.

    Elle va recevoir un prix et sera rédactrice du journal de l’université. Elle rencontrera un auteur célèbre qui lui donnera un précieux conseil, ne jamais rien laissé, pas même sa famille se mettre en travers de ces ambitions et son rêve de devenir écrivain. Elle décide donc à la fin de ces études de ne pas rentrer chez elle, mais de partir à New York, elle prend une petite chambre à Greenwich village, décroche un emploi dans un journal, elle revoit un garçon qu’elle avait rencontré lors de sa première année à l’université, leur relation dure un certain moment.

    Suite à certains évènements, elle a besoin de prendre le large et part vivre à Paris, elle va vivre au-dessus de la librairie Shakespeare & company. Elle est engagée une nouvelle fois dans un journal, retrouve une vieille connaissance, mais pour des raisons familiales, elle est obligée de rentrer aux Etats-Unis.

    Et c’est dans la maison où elle a grandi qu’elle réalise qu’elle n’avait rien écrit depuis une décennie, à part des articles. Elle se met donc à écrire, en commençant par une nouvelle, puis d’autres suivront. Elle ne repartira plus, et ça lui convient parfaitement.

     

    Note : 5/5

     

    original.gif

     

     

  • Gatsby le Magnifique - F.Scott Fitzgerald

    Bonjour à tous

    tumblr_n0n0pcmYGy1tn7r13o1_500.gif

    Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de Gatsby le magnifique, ouvrage de F.Scott Fitzgerald.

    gatsby le magnifique, f.scott fitzgerald

    • Poche: 250 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche
    • Collection : Littérature & Documents
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253007900
    • Prix: 5,10 EUR
    Nous sommes au lendemain de la Grande Guerre,le mal du siècle envahit les âmes. C'est l'époque de la Prohibition et des fortunes rapides.
    En 1922, Jay Gats,  désormais Gatsby, se retrouve fabuleusement riche. Mille légendes courent sur son compte, qui n'empêchent pas les gens chic - et moins chic - de venir en troupe boire ses cocktails et danser sur ses pelouses. Gatsby le Magnifique joue la carte des folles dépenses pour éblouir Daily, mariée à Tom Bachmann,  un héritier millionnaire. 
    Le jour où l'espoir de conquérir sa bien - aimée s'évanouit,la fête prend fin brutalement...

    gatsby le magnifique, f.scott fitzgerald

    Je ne comprends pas comment on peut dire que l’écriture de Fitzgerald est lourde, alors que j’ai trouvé au contraire, qu’elle coulait toute seule. Comment on peut dire que ce livre est trop long, alors que je n’ai pas vu le temps passé, ni les pages défilées. Ou encore que l’histoire est chiante, sans intérêt, alors qu’elle m’a tant passionné, que les mots y sont tellement justes, les phrases tournées avec perfection. Vous l’aurez compris, j’ai apprécié cette histoire. J’ai rigolé, été surprise, stupéfaite et je ne m’attendais pas à ce dénouement. Quant à la fin, les mots restent avec nous, il n’y avait pas meilleure phrase pour conclure cette histoire.

    Il me vient tellement de choses sur chaque personnage, chaque petite situation, que je ne sais pas par où commencer, rien arrive à sortir comme je le souhaiterais. Je compléterais ce post (demain) quand l'effet "Gatsby" me laissera moins fébrile. Comme je ne pense pas que je puisse lui rendre suffisamment justice, je vous conseille simplement de la lire et vous laisser porter par l'histoire.

     

    A demain

     

    gatsby le magnifique, f.scott fitzgerald