Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

le journal de frankie pratt

  • Le journal de Frankie Pratt - Caroline Preston

    Bonjour à tous

     

    Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de ce merveilleux roman graphique le journal de Frankie Pratt.

    51iJM89inuL.jpg

     

    • Broché: 236 pages
    • Editeur : NIL
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2841115941
    • Prix: 22 EUR

    Vassar College, Yale, les débuts du New Yorker, Fitzgerald, Ezra Pound, Paris, New York, Greenwich Village, James Joyces, Shakespeare & company, Le select, Hemingway, café du Dôme, Lindbergh, New Hampshire, Collier’s weekly, … Ça fait envie, n’est-ce-pas ?

    Roman initiatique d’une jeune femme qui souhaite devenir écrivain, nous suivrons ces aventures durant 8 ans. Huit années où elle mettra sur papier sa vie (ces mots, mais aussi des photographies, des objets, des mèches de cheveux, des échantillons de tissus, des lettres, etc… un scrapbook en bon et due forme) ces études, ces mauvais choix, ces rencontres, ces amitiés, ces amours, ces différents emplois, et sa quête pour devenir un écrivain et une femme accomplie.

    Frances Pratt, dit Frankie vient d’avoir son bac, à 18 ans. Elle veut être écrivain et sortir de sa campagne, aller à l’université. N’ayant pas les moyens d’aller à Vassar, elle va passer son diplôme d’infirmière pour s’occuper d’une vieille dame pas très loin de chez elle. Le fils de cette vieille femme (un avocat revenant de la guerre) va se rapprocher de Frankie, ils vont même devenir très proches. Voyant cela d’un très mauvais œil, la mère de Frankie va se débrouiller pour l’envoyer très rapidement à Vassar afin qu’elle ne compromette pas son avenir.

    C’est en jeune boursière qu’elle va expérimenter cette nouvelle vie d’étudiante auprès de toutes les filles riches, elle va être très amie avec sa compagne de chambre, qui la prendra sous son aile pour la dévergonder un peu. Avec des débuts quelque peu laborieux, Frankie va néanmoins se reprendre en main, et son talent pour l’écriture se fera rapidement remarquer, quitte à se faire quelques ennemis au passage.

    Elle va recevoir un prix et sera rédactrice du journal de l’université. Elle rencontrera un auteur célèbre qui lui donnera un précieux conseil, ne jamais rien laissé, pas même sa famille se mettre en travers de ces ambitions et son rêve de devenir écrivain. Elle décide donc à la fin de ces études de ne pas rentrer chez elle, mais de partir à New York, elle prend une petite chambre à Greenwich village, décroche un emploi dans un journal, elle revoit un garçon qu’elle avait rencontré lors de sa première année à l’université, leur relation dure un certain moment.

    Suite à certains évènements, elle a besoin de prendre le large et part vivre à Paris, elle va vivre au-dessus de la librairie Shakespeare & company. Elle est engagée une nouvelle fois dans un journal, retrouve une vieille connaissance, mais pour des raisons familiales, elle est obligée de rentrer aux Etats-Unis.

    Et c’est dans la maison où elle a grandi qu’elle réalise qu’elle n’avait rien écrit depuis une décennie, à part des articles. Elle se met donc à écrire, en commençant par une nouvelle, puis d’autres suivront. Elle ne repartira plus, et ça lui convient parfaitement.

     

    Note : 5/5

     

    original.gif