Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nil

  • Le journal de Frankie Pratt - Caroline Preston

    Bonjour à tous

     

    Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de ce merveilleux roman graphique le journal de Frankie Pratt.

    51iJM89inuL.jpg

     

    • Broché: 236 pages
    • Editeur : NIL
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2841115941
    • Prix: 22 EUR

    Vassar College, Yale, les débuts du New Yorker, Fitzgerald, Ezra Pound, Paris, New York, Greenwich Village, James Joyces, Shakespeare & company, Le select, Hemingway, café du Dôme, Lindbergh, New Hampshire, Collier’s weekly, … Ça fait envie, n’est-ce-pas ?

    Roman initiatique d’une jeune femme qui souhaite devenir écrivain, nous suivrons ces aventures durant 8 ans. Huit années où elle mettra sur papier sa vie (ces mots, mais aussi des photographies, des objets, des mèches de cheveux, des échantillons de tissus, des lettres, etc… un scrapbook en bon et due forme) ces études, ces mauvais choix, ces rencontres, ces amitiés, ces amours, ces différents emplois, et sa quête pour devenir un écrivain et une femme accomplie.

    Frances Pratt, dit Frankie vient d’avoir son bac, à 18 ans. Elle veut être écrivain et sortir de sa campagne, aller à l’université. N’ayant pas les moyens d’aller à Vassar, elle va passer son diplôme d’infirmière pour s’occuper d’une vieille dame pas très loin de chez elle. Le fils de cette vieille femme (un avocat revenant de la guerre) va se rapprocher de Frankie, ils vont même devenir très proches. Voyant cela d’un très mauvais œil, la mère de Frankie va se débrouiller pour l’envoyer très rapidement à Vassar afin qu’elle ne compromette pas son avenir.

    C’est en jeune boursière qu’elle va expérimenter cette nouvelle vie d’étudiante auprès de toutes les filles riches, elle va être très amie avec sa compagne de chambre, qui la prendra sous son aile pour la dévergonder un peu. Avec des débuts quelque peu laborieux, Frankie va néanmoins se reprendre en main, et son talent pour l’écriture se fera rapidement remarquer, quitte à se faire quelques ennemis au passage.

    Elle va recevoir un prix et sera rédactrice du journal de l’université. Elle rencontrera un auteur célèbre qui lui donnera un précieux conseil, ne jamais rien laissé, pas même sa famille se mettre en travers de ces ambitions et son rêve de devenir écrivain. Elle décide donc à la fin de ces études de ne pas rentrer chez elle, mais de partir à New York, elle prend une petite chambre à Greenwich village, décroche un emploi dans un journal, elle revoit un garçon qu’elle avait rencontré lors de sa première année à l’université, leur relation dure un certain moment.

    Suite à certains évènements, elle a besoin de prendre le large et part vivre à Paris, elle va vivre au-dessus de la librairie Shakespeare & company. Elle est engagée une nouvelle fois dans un journal, retrouve une vieille connaissance, mais pour des raisons familiales, elle est obligée de rentrer aux Etats-Unis.

    Et c’est dans la maison où elle a grandi qu’elle réalise qu’elle n’avait rien écrit depuis une décennie, à part des articles. Elle se met donc à écrire, en commençant par une nouvelle, puis d’autres suivront. Elle ne repartira plus, et ça lui convient parfaitement.

     

    Note : 5/5

     

    original.gif

     

     

  • -Tag- Questionnaire livresque de A à Z

    Bonjour à tous,

     

    Cassandra Clare, The mortal instruments, j.k.rowling, Harry Potter, Hex Hall, Rachel Hawkins, Pocket Jeunesse, PKJ, Nil, le théorème du homard, Graeme Simsion

    Je vous retrouve aujourd'hui avec un Tag, j'aime bien faire des tags le dimanche alors celui-ci ne dérogera pas à la règle!

    A pour Auteur – Auteur dont tu as lu le plus de livres: J.K.Rowling


    B pour « Best » – La meilleure « suite » de série: The Mortal Instruments, La cité des cendres de Cassandra Clare


    C pour « Current » – Lecture en cours: Je n'ai aucune lecture en cours, je viens juste de terminer un livre, mais juste après ce tag j'irais me choisir un nouveau livre, j'hésite entre "Rouge Rubis" de Kerstin Gier, "Poison" de Sarah Pinborough et "A little something different" de Sandy Hall


    D pour « Drink » – La boisson qui accompagne tes lectures: Le thé!


    E pour « E-book » – E-books ou romans papier ? Les deux, mais j'ai une préférence pour les livres papiers, plus tactiles bizarrement!


    F pour « Fictif » – Un personnage fictif avec lequel tu serais effectivement sorti(e) au lycée: Ron Weasley, Archer Cross (Hex hall), Jace (the mortal instruments), Mr Darcy (O&P), Nick (envoûtement), etc!


    G pour « Glad » – Un roman auquel tu es contente d’avoir donné une chance: The Mortal Instruments, j'étais très sceptique avant de commencer la saga!


    H pour « Hidden » – Un roman que tu considères comme un joyau caché: le cercle littéraire des épluchures de patates d'Annie Barrows et Mary Ann Shaffer


    I pour « Important » – Un moment important dans ta vie de lectrice: Mon blog, encore plus depuis que je dois poster tous les jours (malgré quelques couacs où la vie prend parfois le dessus, j'arrive à m'y tenir)


    J pour « Juste » – Le roman que tu viens juste de finir: Le théorème du Homard de Graeme Simsion


    K pour « Kind » – Le genre de romans que tu ne liras jamais: Les thrillers, horreur, épouvantes, policiers!


    L pour « Long » – Le roman le plus long que tu aies jamais lu: Harry Potter et l'ordre du phoenix, édition folio junior poche avec 1031 pages!


    M pour « Major » – Le roman qui t’a causé le plus gros « book hangover » (« trop plein » livresque – tu ne pouvais plus rien lire après ça): j'en ai déjà eu, mais je n'arrive pas en m'en souvenir!


    N pour « Nombre » – Le nombre de bibliothèques (meubles) que tu possèdes: Sept!


    O pour « One » – Un roman que tu as lu plusieurs fois: Les Harry Potter, Quantic Love de Sonia fernandez Vidal, les oeuvres de Jane Austen


    P pour « Préféré » – Ton endroit préféré pour lire: Mon lit, la voiture


    Q pour « Quote » – Une citation, d’un livre que tu as lu, qui t’inspire ou qui te fait ressentir plein d’émotions: « Je lui pardonnerais volontiers son orgueil s'il n'avait pas blessé le mien. » Jane Austen O&P


    R pour « Regret » - Un regret de Lecteur: Avoir peur de ne pas avoir le temps de lire tous les livres que je souhaite lire.


    S pour « Série » – Une série que tu as commencée mais jamais finie (et dont tous les livres sont sortis): Twilight de Stephenie Meyer


    T pour « Trois » – Trois de tes livres préférés de tous les temps: Orgueil et préjugés de Jane Austen, L'abbaye de Northanger de Jane Austen,


    U pour « Unapologetic » – Quelque chose dont tu n’éprouves absolument aucun remords d’être fan(girl): Harry Potter, Hex Hall, The mortal Instruments


    V pour « Very » – Un roman dont tu attends la sortie avec grande impatience, plus que celle des autres: Rebelle Belle de Rachel Hawkins le 1er octobre!!


    W pour « Worst » – Ta pire habitude livresque: Abimer mes livres


    X pour « X » – Commence à compter en haut à gauche de ton étagère (la plus proche) et prends le 27ème livre: The mortal Instruments, la cité des anges déchus de Cassandra Clare


    Y pour « Your » – Ton dernier livre acheté: Les étoiles de Noss Head, tome 2 de Sophie Jomain


    Z pour « ZzZ » – Le livre qui ta volé ton ZzZ (le dernier livre qui t’a tenue éveillée bien trop tard la nuit): Le théorème du Homard de Graeme Simsion

     

    Tag traduit par: seekingvega

     

    Je vous souhaite un bon dimanche et bon courage pour demain!

    hepburn.jpg

  • Le théorème du Homard - Graeme Simsion

    Bonjour à tous,

     

    Je vous retrouve aujourd'hui pour parler de ce fantastique livre "Le théorème du homard".

     

    71AElyYyDCL.jpg

    • Broché: 408 pages
    • Editeur : NIL
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2841117200
    • ISBN-13: 978-2841117208
    • Prix: EUR 20,00


    Peut-on trouver une épouse sur mesure ?
    Le professeur de génétique Don Tillman, génie des sciences mais absolument inapte à vivre en société, en est persuadé. Pour mener à bien son « Projet Épouse », Don met au point un questionnaire extrêmement détaillé lui permettant d éliminer toutes les candidates qui ne répondraient pas à ses exigences.


    Et celles-ci sont nombreuses car pour Don, la femme idéale NE DOIT PAS :


    1. Fumer et boire.
    2. Être végétarienne et aimer la glace à l abricot.
    3. Se lever après 6 heures.


    Mais elle DOIT :
    1. Faire du sport.
    2. Être ponctuelle.
    3. Accepter le Système de Repas Normalisé qui prévoit du homard au dîner le mardi.


    S il y a bien une personne qui ne remplit aucun des critères établis, c est Rosie Jarman, étudiante le jour et barman la nuit, dont la vie aussi désordonnée que celle de Don est méthodiquement organisée.
    La jeune femme échoue sans le savoir au test lorsqu elle est envoyée par erreur dans le bureau de Don mais celui-ci accepte malgré tout de l aider à retrouver son père biologique, sans se douter alors des ruses et des stratagèmes qui seront nécessaires pour obtenir les prélèvements ADN des nombreux pères potentiels de Rosie.
    Don et Rosie devront unir leurs forces pour mener à bien le « Projet Père » qui les entraînera dans une aventure rocambolesque où la logique scientifique laissera peu à peu la place au chaos de l amour.

     

    J'ai adoré ce roman, Don est un personnage attachant, qui me fait un peu penser à Sheldon Cooper de la sitcom The Big Bang Theory. Mais il est beaucoup plus nuancé, et il faut très vite arrêter la comparaison. Nous suivons Don dans une sorte de quête, ce n'est ni une quête pour la femme parfaite, ni une quête pour le père de Rosie, mais une quête d'identité.

    Don est un généticien de talent, n'ayant pas de décodeur pour toutes les conventions sociales de rigueur. Ça faisait très longtemps que je n'avais pas lu de livre d'un point de vue masculin. Et ça ne m'a pas du tout dérangé, c'était même agréable.

    Ce que j'ai aimé, c'est que Don pense être inapte à aimer ou à s'attacher aux gens, pourtant au fil des pages, on découvre une sensibilité et une grande empathie envers ceux qui l'entoure. Il a bien sûr un caractère assez froid et inflexible, mais au fil des pages, il retrouve son humanité et c'est touchant.

    Ce que j'aime aussi, c'est le physique du personnage, ça aurait été tellement facile de nous faire ressembler Don à Steve Urkel

    calb868urkel_jpg.jpg

    et qu'il soit presque sans défense, frêle. Alors qu'au contraire, il enverra à de nombreuses reprises des hommes au tapis et à en croire la description de Rosie, elle trouve qu'il ressemble beaucoup à Gregory Peck (Comment vous dire... Je suis absolument fan !).

    tumblr_m9d308F3ud1qih32vo1_500.jpg



    Il n'y a évidemment pas que Don dans ce roman, nous allons rencontrer une multitude d'autres personnages assez atypiques et drôle ! Claudia et Gene qui sont les meilleurs amis de Don et qui le maternent. Rosie, qui est finalement au centre de ce roman, et je trouve que s'il y a bien une chose à redire, c'est que l'auteur aurait pu faire en sorte que son personnage se confie un peu plus et s'ouvre un peu plus. Mais c'est vraiment la seule chose que j'ai à redire et sur quoi je peux pinailler !

    tumblr_mqk712AOvf1so7hgdo1_500.gif



    Bien que j'aie mis au second plan dans cette chronique le projet épouse et le projet père, ne pensez surtout pas qu'ils passent au second plan dans l'histoire, bien au contraire, ils sont omni-présents, bien plus le projet père que le projet épouse. Mais du coup, les personnages voyagent (Don et Rosie), Don repousse sans cesse ces limites et ces habitudes.

    tumblr_m4zbv4KgdR1rwcc6bo1_500.gif



    Je ne me suis pas une seule fois ennuyer, la plume de Graeme Simsion est fluide et j'ai vraiment hâte de lire ces prochains livres, mais pour un premier roman, c'est une réussite ! Je vous conseille fortement ce livre, vous ne serez pas déçu !

     

    Note: 5/5